AtelierCiel Architecture

Visites de plans et batiments

  • Se projeter : L’objectif premier de la visite est de projeter le client de l’architecte dans le plan 3D du projet. La majorité des personnes avouent avoir du mal à se projeter à partir d’un plan 2D ou d’une image 3D.
  • Rester fidèle au plan : Il est important pour le client de l’architecte et l’architecte lui-même que l’on travaille sur un modèle identique. C’est à partir des modèles dessinés par l’architecte que nous travaillons, pour garantir avec certitude que le modèle est à l’échelle.
  • Evaluer les volumes : Une fois projeté dans l’environnement en Réalité Virtuelle, le client ressent les volumes, hauteurs et espaces comme l’on peut les ressentir naturellement dans la réalité. La hauteur s’adapte automatiquement à la personne portant le casque. Vous ne vivez pas la visite de la même manière en mesurant 1m60 ou 1m90.
  • Rester libre : Chaque client est différent, ce qui rend chaque visite différente. Lors d’une visite virtuelle, le client est libre d’aller où bon lui semble, dans la limite du raisonnable (on ne grimpe pas au mur, merci). 
  • Découvrir la VR simplement : Parce que les nouvelles technologies rimes souvent avec compliqué, les visites sont épurées et simples. Un controlleur, similaire à une télécommande permet de réaliser toutes les manipulations à l’aide de 2 touches seulement.

Visites de plans et batiments

  • Se projeter : L’objectif premier de la visite est de projeter le client de l’architecte dans le plan 3D du projet. La majorité des personnes avouent avoir du mal à se projeter à partir d’un plan 2D ou d’une image 3D.
  • Rester fidèle au plan : Il est important pour le client de l’architecte et l’architecte lui-même que l’on travaille sur un modèle identique. C’est à partir des modèles dessinés par l’architecte que nous travaillons, pour garantir avec certitude que le modèle est à l’échelle.
  • Evaluer les volumes : Une fois projeté dans l’environnement en Réalité Virtuelle, le client ressent les volumes, hauteurs et espaces comme l’on peut les ressentir naturellement dans la réalité. La hauteur s’adapte automatiquement à la personne portant le casque. Vous ne vivez pas la visite de la même manière en mesurant 1m60 ou 1m90.
  • Rester libre : Chaque client est différent, ce qui rend chaque visite différente. Lors d’une visite virtuelle, le client est libre d’aller où bon lui semble, dans la limite du raisonnable (on ne grimpe pas au mur, merci). 
  • Découvrir la VR simplement : Parce que les nouvelles technologies rimes souvent avec compliqué, les visites sont épurées et simples. Un controlleur, similaire à une télécommande permet de réaliser toutes les manipulations à l’aide de 2 touches seulement.